• Accueil
  • > Archives pour février 2011

Archives pour février 2011

Les dysfonctionnements de l’adoption en France

L’Académie de médecine a rendu un rapport qui propose de faciliter l’adoption d’enfants nés en France

Par Pablo René-Worms

Un constat sévère sur l’état de l’adoption nationale en France. Voici ce qu’a établi l’Académie de médecine dans un rapport adopté mardi 22 février en séance plénière. Un rapport où l’institution lance un appel à réformer l’adoption nationale, alors que « 20 000 à 30 000 familles agréées attendent depuis plusieurs années qu’on leur confie un enfant ». En 2008, l’adoption nationale ne concernait plus que 726 enfants contre 1 749 en 1980. A contrario, les adoptions internationales sont, elles, passées de 960 en 1980 à 3 160 en 2007 et ont même connu un pic de 4 136 adoptions en 2005. Le rapporteur du texte Jean-Marie Mantz avance plusieurs explications à cette différence entre le nombre de familles d’accueil potentielles et celui d’enfants adoptés, en mettant en avant le fait que « l’adoption en France est difficile ».

Première limite du système actuel : sa complexité. Pas moins de cinq lois ont été votées sur le sujet depuis 1996. Quatre ministères (Famille, Relations sociales, Justice et Finances) sont impliqués dans le processus de l’adoption nationale, alors que seules les Affaires étrangères sont concernées par les adoptions internationales. Conséquence directe de la complexité de ce système, le rapport met en avant « la dilution des décisions dans de nombreuses commissions, cellules et navettes ». Pour les auteurs du rapport de l’Académie de médecine, il faut donc « simplifier les structures administratives (…) et harmoniser leur fonctionnement ».

Autre point soulevé, la lourdeur de la procédure concernant les enfants « en danger », qui représentent 132 cas sur les 726 adoptions de 2008, les autres étant nés « sous X », abandonnés ou orphelins. Une procédure longue et complexe qui, en raison du « cloisonnement étanche des filières et des services » et « de l’hétérogénéité du système suivant les régions », peut prendre cinq à six ans, alors qu’ »officiellement 19 000 à 20 000 enfants » sont signalés comme étant victimes de maltraitance chaque année en France. Un chiffre qui serait largement sous-évalué, selon les auteurs du rapport, puisque les médecins, pourtant en première ligne, hésitent, en raison du secret médical, à faire de tels signalements. Seuls 3 % d’entre eux émanent de fait du corps médical, qui est pourtant encouragé légalement à le faire. Le Code pénal précise qu’il n’y a pas violation du secret lorsqu’un médecin informe les autorités de privations ou de sévices commis sur un mineur. Les auteurs du rapport préconisent en conséquence que « le signalement par le médecin de sévices avérés à l’enfant (…) devrait être obligatoire ».

Délaissement parental

Mais le rapport de l’Académie de médecine pose également la question du délaissement parental, qui concerne les enfants placés en institution ou en famille d’accueil. Une problématique qui avait déjà été abordée par Jean-Marie Colombani dans son rapport sur l’adoption rendu en 2008. Il y déplorait le faible usage de l’article 350 du Code civil qui permet d’engager « une demande en déclaration judiciaire d’abandon » lorsque les parents d’un enfant placé s’en sont manifestement désintéressés » l’année précédente. Une possibilité effectivement très peu utilisée puisque, chaque année, moins de 200 enfants deviennent pupilles de l’État, et donc adoptables à la suite d’une telle décision.

Afin de remédier à cette situation, l’Académie de médecine propose de raccourcir à six mois le délai d’évaluation dans les cas de désintérêt parental pour permettre « l’accès au statut de pupille de l’État et une adoption rapide et précoce ». Une proposition qui fait bondir Maryvonne Caillaux, déléguée aux affaires familiales au sein du mouvement ATD Quart Monde, qui côtoie au quotidien des familles en grande difficulté. Pour elle, « on a affaire à des situations complexes et difficiles qu’on ne peut pas évaluer aussi vite. Mettre une telle procédure si vite en marche nous paraît totalement précipité », d’autant plus qu’elle estime, au contraire de l’Académie de médecine, que les cas avérés de délaissement sont « extrêmement rares ». Malgré tout, le rapporteur et la militante associative s’accordent sur les bénéfices de l’adoption simple, qui transfère aux parents adoptifs l’autorité parentale tout en maintenant des liens avec la famille biologique. Peut-être une ébauche de solution à l’heure où l’Académie de médecine fait ce constat alarmant : « 30 % des SDF sont d’anciens enfants placés. »

nouvel an chinois et vietnamien

anneelapin2011.jpg

Entre le 2 et le 17 février 2011 plus de 1,3 milliards d’habitants vont célébrer la nouvelle année à l’occasion de la Fête du Printemps.

Le petit Lapin va renvoyer le Tigre dans sa tanière à la première heure du 3 février, instaurant une période de tranquillité relative avant de laisser place à son tour au Dragon le 23 janvier 2012.

Les personnes nées sous le signe du Lapin sont sociables, discrètes, raffinées, astucieuses, perspicaces et sensibles. Elles s’entendent bien avec celles nées sous le signe de la Chèvre ou du Cochon.

Selon une légende chinoise, les signes du zodiaque chinois auraient pour origine un réveillon du Nouvel An auquel furent invité douze animaux par Bouddha.

Ils arrivèrent un par un au rendez-vous : le Rat, le Buffle, le Tigre, le Lapin, la Dragon, la Chèvre, le Serpent, le Cheval, la Chèvre, le Singe, le Coq, le Chien et le Cochon.

Pour les remercier de leur visite, Bouddha leur consacra à chacun une année et les informa de leurs compatibilités avec les autres animaux, et ils surent quelles seraient les années favorables ou défavorables selon l’élément de l’année.

A Paris, l’association France Chine Cultures, l’association des chinois résidents en France et la Mairie du 3ème arrondissement organisent une semaine culturelle aux couleurs de la Chine pour fêter l”Année du Lapin.

Au programme, des conférences, expositions, contes pour petits et grands, ateliers de maquillage, animations dans les rues du quartier du Marais avec notamment les danses du Lion et du Dragon.

Les Chinois vivant en France et tous les curieux pourront assister au grand défilé du nouvel an chinois le 6 février 2011, défilé qui débutera à 15h00 sur la Place de l’Hôtel de Ville.

Dans le 13ème arrondissement, quartier de prédilection de la communauté chinoise à Paris, un autre défilé est prévu à 13h30 le dimanche 6 février, défilé qui empruntera l’Avenue d’Ivry, l’Avenue de Choisy, la Place d’Italie, l’Avenue d’Italie, la Rue de Tolbiac, l’Avenue de Choisy, le Boulevard Masséna et l’Avenue d’Ivry pour terminer.

Danses folkloriques, costumes hauts en couleur, pétards et animations pyrotechniques, ces défilés sont un avant-goût de ce que les touristes découvriront en Chine pendant les Fêtes du Printemps.


la Chine a encore 756 jours de dossiers a attribuer avant le notre
février 2011
L Ma Me J V S D
« jan   mar »
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28  

famille jaming

famille jaming

  • Album : italie 2010
    <b>cimg0718.jpg</b> <br />

Auteur:

espoir67

Anne 47 ans et Marc 38 ans, sans enfants, ensembles depuis 1997 et mariés depuis le 02/02/2003.

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

LA LEGENDE DU FIL ROUGE

Selon une croyance chinoise antique : « Un fil rouge invisible relie ceux et celles qui sont destinés à se rencontrer, indépendamment du temps, de l'endroit, ou de la circonstance. Le fil peut s'étendre ou s'embrouiller, mais ne se cassera jamais. »
Le CCAA a fini la révision des dossiers enregistrés jusqu'au 30/09/2011. Le CCAA a fini les attributions des dossiers enregistrés jusqu'au 24 octobre 2006. numéro vietnam : 205

fleur30 |
une vie bien rempli |
Derriere les murs |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Loin des Yeux
| paulvictorelise
| jordanfabienne